Que peut rapporter la location de mon fichier ?
En matière d'adresses postales un « bon » fichier peut rapporter de 3 à 4€ par adresse et par an.

C'est le gain des locations qu'effectuera votre courtier en adresses auprès de sociétés non concurrentes mais dont le fichier ne présente pas directement un intérêt pour vous. Ou encore auprès de sociétés comme des organismes bancaires ou d'assurances qui ne peuvent mettre le propre fichier à votre disposition pour des raisons de contraintes légales.

Ce produit locatif qui peut atteindre plusieurs dizaines voire centaines de milliers d'euros, est généralement et immédiatement réinvesti dans l'acquisition de nouvelles adresses de clients générant augmentation du CA et des profits mais aussi produit locatif plus important l'année suivant du fait de l'augmentation de la taille du fichier : c'est l'effet boule de neige.

Dans le cas d'une location classique la transaction se basera sur un cout « au mille » qui se situe, en 2009, aux alentours de 200 à 230 € sur lequel votre courtier prélèvera sa commission de l'ordre de 20 à 30% selon le protocole de prestations convenu avec lui (commercialisation pure (« list-broking », ou commercialisation avec hébergement, mise à jour et mise aux normes postales, protection, sécurité...). Ce prix de location s'applique pour une utilisation unique de vos adresses. Il est fixé en principe pour un an et est affiché au catalogue ou site web du courtier. Et, en principe, ne se discute jamais.

Dans le cas d'une location simple et sans indication particulière, il n'y a aucune forme d'obligation de la part du loueur qui l'oblige à vous permettre d'accéder à ses propres adresses. Le prix payé l'affranchit de toute réciprocité si celle-ci n'est pas stipulée au départ.

 

Retrouvez la rubrique de Paul Adam dans VAD magazine